• les gorges de l'ardeche

A 70 km du camping Ardèche, vous attend un des plus beaux sites naturels d’Europe : les gorges de l’Ardèche. En voiture, à pied ou en canoë : voici quelques conseils précieux qui vous aideront à mieux explorer ce joyau d’une superficie de plus de 1 500 hectares.

Un canyon de 30 km de long

Les gorges de l’Ardèche désignent un canyon d’environ 30 km de long entre Saint-Martin-d’Ardèche et Vallon-Pont-d’Arc. Paradis de l’escalade, du rafting, du canyoning et de la randonnée, il fascine par la beauté de ses paysages et ses étranges formations. Comment la rivière a-t-elle pu se frayer un passage dans ce plateau calcaire et donner naissance à de telles formations ? Il s’agit à n’en pas douter d’une des grandes questions que l’on se pose en découvrant les gorges de l’Ardèche.   

Des gorges aux paysages variés

S’aventurer dans les gorges de l’Ardèche, c’est s’émerveiller à la vue de paysages variés. Rivières, ruisseaux, forêts, imposants blocs de calcaire, monts verdoyants : tout semble aléatoire et pourtant, on a l’étrange sensation qu’ici, rien n’est dû au hasard. Cet écosystème aussi unique que fragile constitue l’habitat de mille espèces animales et végétales. Si vous partez en randonnée, vous croiserez peut-être des lièvres, des renards et des chèvres sauvages. A l’approche des cours d’eau, vous verrez probablement quelques libellules, un couple de castors et des grenouilles. Les gorges sont aussi le lieu de refuge de chevreuils, de sangliers, de fouines, de mulots, de mantes religieuses, de criquets, de sauterelles, de cigales, de lézards, d’araignées, de serpents (vipères, couleuvres), de hérons, de chouettes, d’éperviers et de pics verts. Côté végétation, vous pourrez au cours de la même balade marcher au cœur de la garrigue, dans une forêt de chênes verts ou près des champs de lavande.  

Visiter les gorges de l’Ardèche en voiture

La voiture offre l’avantage d’avoir un bel aperçu des gorges depuis les hauteurs (entre 100 et 200 m de haut), de suivre le tracé du canyon sur toute sa longueur et de bien distinguer les méandres capricieux de la rivière au sein du plateau calcaire. Vous trouverez en chemin 11 belvédères pour vous arrêter, descendre de voiture et photographier le canyon : Pont-D’Arc, Serre de Tourre, balcons de Gournier et du Cros de l’Olivier, Templiers, Maladrerie, Rouvière…

Randonnée dans les gorges de l’Ardèche

Vous préférez passer une journée plus active ? Enfilez vos chaussures de trekking ou vos baskets pour un circuit de 24 km avec ou sans guide. Notez que le site est classé réserve naturelle, et que le camping sauvage y est interdit. Si vous souhaitez réaliser la randonnée sur deux jours, vous devrez passer la nuit dans l’une des aires de bivouac aménagées (Gaud, Gournier). Elles sont équipées de blocs sanitaires, d’une aire de pique-nique et de barbecues collectifs. Les aires de bivouac doivent être réservées à l’avance. Pour en savoir plus sur l’itinéraire et le bivouac, contactez le syndicat de gestion des gorges de l’Ardèche (04 75 88 00 41).  

Descendre les gorges de l’Ardèche en canoë

Il s’agit à n’en pas douter de la façon la plus originale de visiter les gorges. Les descentes en canoë sont adaptées aux débutants et aux enfants à partir de 7 ans. Les prestataires proposent plusieurs parcours, de la balade d’initiation d’une demi-journée (8-12 km) à la descente sportive de 32 km (2 jours avec nuit en bivouac).